Analyse interrégionale et pluridisciplinaire 2019 des données de la stratégie de suivi du littoral Manche Est-mer du Nord

au service de la gouvernance et de la recherche - Volet II

 

Contexte Général

Face aux dynamiques côtières actuelles, aboutissant parfois à menacer l’équilibre dynamiques des environnements littoraux, voire des sociétés, et dans un contexte de changement climatique et d’élévation du niveau moyen de la mer, les autorités locales ont besoin de données scientifiques fiables leur permettant de prendre en toute connaissance de cause les décisions qui leur incombent.

Or, sans vision sous-marine des cellules hydro-sédimentaires, sans connaissance précise du continuum terre-mer dans les modèles, sans vision intégrée, la mise en place de nouveaux projets de territoire peut être inaboutie.

Ce besoin de connaissance partagée et lisible au service de la gouvernance, ainsi que la mise à disposition de l’information auprès de tous est un élément fondamental rappelé dans le cadre du Grenelle de la mer. S’agissant de la recherche, le consensus est exprimé sur l’abondance des ressources en données et sur le potentiel d’excellence des organismes de recherche. Cependant, là encore, la multiplicité des méthodes et techniques utilisées, des pas de temps ou de l’échelle spatiale des études, ou bien encore l’insuffisante coordination et lisibilité des complémentarités sont souvent mises en avant.

Aussi, le Réseau d’Observation du Littoral Normandie-Hauts-de-France, le Shom, l’Etat, les Régions Normandie et Hauts-de-France, les Agences de l’eau Seine-Normandie et Artois Picardie et le Parc marin des estuaires picards et de la mer d’Opale se sont associés pour mettre en œuvre une stratégie de suivi homogène, récurrent et pérenne du littoral Manche est-mer du Nord.

L’objectif de cette stratégie est de fournir à l’ensemble des acteurs du littoral (collectivités, services de l’Etat, acteurs socio-économiques, chercheurs…) la donnée numérique de base nécessaire au suivi de la dynamique du littoral. Cette donnée est constituée d’informations topographiques et bathymétriques fines acquises sur un continuum territorial allant de la Baie du Mont Saint Michel à la frontière belge.

Ces données permettront d’étayer des recommandations pour les choix de gestion et d’aménagements et de hiérarchiser l’action publique, tout en réalisant des économies d’échelles.

Un cycle de la stratégie sur 6 ans est composé :

  • d’un levé topo-bathymétrique constituant l’état initial (année N),
  • d’un levé topographique (année N+3),
  • de l’animation/valorisation de la démarche en continu.

 

Les données acquises seront mises à disposition sous licence open data.

 

Objectifs de l’appel à projets

 La stratégie de suivi du littoral portée par le ROL cherche à faire la promotion d’études qui dépassent le localisme, ou l’action ponctuelle dans le temps. C’est pourquoi, le ROL et ses partenaires mettent en place un suivi topographique et bathymétrique fin à pas de temps régulier, sur un continuum territorial le plus large possible. Ce suivi comprend l’acquisition des données de base, leur validation scientifique, leur bancarisation et leur diffusion vers les services techniques des collectivités, de l’Etat, ainsi que les chercheurs.

Cependant, avec le soutien de ses partenaires, le ROL souhaite initier et soutenir des démarches scientifiques qui proposent une méthodologie et/ou des outils harmonisés d’analyse des données, à minima, à l’échelle de la cellule hydro-sédimentaire.

L’objectif de cet appel à projet est double, à savoir, (1) faire émerger un protocole commun d’analyse des données topo-bathymétriques, (2) sur des espaces les plus larges possibles, voire sur l’ensemble du linéaire côtier étudié.

Les thèmes prioritaires sont mentionnés ci-dessous, mais ne sont pas exclusifs :

  • la mobilité du (des) trait(s) de côte,
  • L’aléa inondation marine
  • l’évolution des stocks sédimentaires (permettant la compréhension des phénomènes de submersion et d’érosion),
  • la définition des habitats naturels et leur évolution.

Ces outils d’analyses et les résultats des études devront pouvoir servir et être réutilisés par les services techniques des gestionnaires, collectivités et services de l’Etat in extenso et immédiatement après l’étude.

 

Calendrier

  • Phase I : résultats attendus fin août 2019

  • Phase II : résultats attendus pour octobre 2019

 

 

 

Projet I

Topochronic – étude diachronique, trait de côte et fissuration : 3 sites test : Sainte Marguerite, Villers sur mer, Cap d'Ailly

Cerema Normandie-Centre, équipe-projet ENDSUM

LETG-Caen Géophen UMR 6554 Université de Caen Normandie

Laboratoire de Mathématiques de l'INSA Rouen Normandie

M2C UMR 6143, Université Rouen Normandie

 

  • Détermination automatique du trait de côte et de fracturation sur les platiers rocheux
  • Suivi diachronique du trait de côte
  • Développement d’algorithme de détection et de reconnaissance de formes

 

 

 

Projet II

Les habitats littoraux en lumière (HABLITLUM) : 3 sites d'étude : havre de Sienne, baie des Veys et estuaire de l’Orne

LETG- Dinard EPHE

Conservatoire Botanique National de Brest

LETG-Caen Géophen UMR 6554 Université de Caen Normandie

ECODIV, Université de Rouen

 
  • Caractériser et modéliser spatialement des variables continues et thématiques d’habitats littoraux abiotiques, biotiques (y compris anthropiques)
  • Détermination automatique (calibration et validation) des habitats  
  • Amélioration des algorithmes de régression et classification

 

Conditions

 

Soutien apporté par le ROL

 1 - Soutien technique

Mise à disposition des données topo-bathymétriques de l’état initial au fur et à mesure de l’avancement de leur traitement, en avant-première.

2 - Soutien financier

Chaque projet se verra attribué ~ 5 000€.

 

Critères d’éligibilité et modalités de sélection

1 - Critères d’éligibilité

Les projets devront être interrégionaux, ou à vocation de transposition interrégionale. L’échelle d’analyse minimale est la cellule hydro-sédimentaire.

Ils devront porter sur l’un des domaines suivants :

  • la mobilité du (des) trait(s) de côte,
  • l’aléa inondation marine
  • quantification des stocks sédimentaires, voire de son évolution (dans la mesure du possible sur l’ensemble de la couverture topo-bathymétrique fournie ; 5 m hydro. à 400 m à l’intérieur des terres)
  • la définition des habitats naturels et éventuellement leur évolution.

Les projets devront rassembler un grand nombre d’acteurs (plusieurs universités, plusieurs laboratoires, structures de suivi ou de gestion de l’environnement…).

L’approche pluridisciplinaire des projets est attendue.

La durée des projets devra être prévue pour 8 mois maximum.

Le budget ne pourra être alloué à de l’investissement. En revanche, le recrutement d’un stagiaire de Master est possible

 

2 - Modalités de sélection

Les projets seront évalués et classés par le Conseil scientifique du ROL. La décision finale de classement et de financement reviendra au Comité de suivi de la stratégie composé des financeurs de la stratégie de suivi. Les projets ne pourront débuter qu’après signature d’une convention entre les différentes parties et le ROL précisant les modalités de collaborations et de diffusion de l’information.

 

Type de documents attendus

 1 - Documents attendus pour la présentation de la candidature et du projet :

Dossier scientifique complet (voir trame jointe)

 

2 - Modalités de financement et documents attendus pour le solde du financement :

  • 50 % de la subvention sera versée au démarrage du projet et le solde sera versé au rendu impératif des documents suivants :
  • Un rapport écrit circonstancié, rappelant les objectifs, les méthodes et techniques utilisées, ainsi que l’ensemble des résultats et leurs éventuelles limites (document Word sur clé USB),
  • Les documents de synthèse et les données acquises (brutes et traitées), ainsi que leurs métadonnées (sur clé USB pour les fiches techniques et via l’outil de gestion des métadonnées du ROL pour la conformité INSPIRE [avec l’appui technique de l’équipe d’animation si besoin]),
  • Une présentation orale des résultats devant le conseil scientifique et le comité de suivi et durant le séminaire scientifique du ROL (restitution du PPT),
  • Rapport financier circonstancié.

 

Dates de dépôt

 La date de dépôt des candidatures pour ce 2nd appel à projet est fixée au 26 février 2019.

La date de publication des résultats sera fournie le 08 mars 2019, pour un démarrage des projets dès le 1er avril 2019 (rendu des travaux 1er octobre 2019).

 

 

Documents

 

Plus d'infos : pdf Appel à projets 2019 (632 KB)